“Stop mitage” met en danger les efforts accomplis

Home/“Stop mitage” met en danger les efforts accomplis

Le 10 février, nous nous prononcerons sur l’initiative « stop-mitage ». Bien que l’objectif visé soit louable, cette proposition n’est certainement pas le bon moyen de parvenir à une utilisation parcimonieuse du territoire. Je voterai donc non.

Le gel total des zones à bâtir en Suisse est une solution beaucoup trop radicale qui ne tient pas compte des spécificités régionales, prive les cantons et communes de tout pouvoir d’appréciation en matière d’aménagement du territoire et met en danger les progrès accomplis jusqu’ici. Grâce aux mesures prises ces dernières années, notamment dans le cadre de la révision de la loi sur l’aménagement du territoire, la superficie totale des zones constructibles n’a pas augmenté depuis 2012. Au contraire : la superficie de la zone de construction par habitant a même diminué !

Le gel des zones à bâtir aura pour conséquence une augmentation des constructions en dehors des agglomérations, où les espaces non exploités encore disponibles sont plus importants. En porte-à-faux complet par rapport à ses promesses, l’initiative engendre donc une augmentation du mitage. Dans les zones densément peuplées, les prix et les loyers augmenteront en raison du manque de terrains.

Les autorités politiques sont depuis longtemps conscientes de la problématique. Avec la première et la deuxième révision de la loi sur l’aménagement du territoire, nous disposons d’instruments adéquats pour permettre un développement responsable de l’habitat tout en assurant une protection efficace des paysages.

Arguments contre l’initiative